Comment choisir son auto-école sans se tromper

Tous les futurs candidats au permis ont tendance à regarder uniquement le prix des prestations, pour déterminer la "bonne" auto-école mais il existe un certain nombre de critères tout aussi importants – voire plus - à prendre en compte.
A noter que les critères ci-dessus ne sont pas classés par ordre d’importance.


Le prix

Souvent affiché en gros sur la façade de l’auto-école, le forfait "tout compris" est très attractif au premier coup d’œil.
Mais, s’il existe plusieurs formules, cela sous-entend très logiquement que la hauteur de la prestation n’est pas la même.

Les forfaits doivent inclure :

  • Les frais d’inscription.

  • L’évaluation de départ, afin de déterminer le nombre d’heures de conduite.

  • La pochette pédagogique, avec livre de code, fiche de suivi, livret B, etc.

  • La préparation théorique.

  • Une présentation à l’examen du code, la formation pratique.

  • Les frais de présentation à l’examen pratique.

A noter que le prix moyen du forfait "permis de conduire" doit être entre 1000 et 1200 € bien que les auto-écoles en ligne proposent des forfaits parfois avantageux. En deçà de ce prix plancher, il est vivement conseillé de s’interroger : cela cache certainement une surfacturation des heures supplémentaires (à savoir, au dessus des 20 légales).

Il est nécessaire que la structure procède à une évaluation initiale obligatoire, via une mise en situation de conduite, avant d’établir le forfait adapté avec un prévisionnel d'heures de conduite nécessaires.

Les délais d’examen sont également à bien considérer car ils ont une influence directe sur le prix.


La proximité et les horaires

Le passage du permis de conduire suppose une forte implication et une assiduité – que ce soit aux cours de code de la route ou aux séances de conduite. La proximité de la structure, avec votre domicile ou votre lieu de travail, est importante : cela limitera les temps de transport et assurera la régularité requise pour réussite.

Au-delà de la stricte question géographique, il est également primordial que l’auto-école offre des horaires d’ouverture, en adéquation avec votre propre emploi du temps.

A noter que certaines structures offrent la prise et la pose à domicile des candidats : un service qui – pour l’exercice pratique – peut s’avérer agréable mais qui réduit le temps d’enseignement, le trajet au domicile n’étant pas forcément adapté aux objectifs de chaque leçon.


Le taux de réussite

Reconnu officiellement comme l’un des critères clés dans le choix d’une auto-école, le taux de réussite est une donnée que tout candidat peut obtenir à la préfecture de son département. Muni du numéro d’agrément de la structure, il est ainsi possible de connaître les résultats pour le code, le permis automobile, moto ou pour la conduite accompagnée. Il s’agit d’un bon indicateur pour comparer plusieurs auto-écoles, issues d’une même zone géographique.


L’accueil

La sélection de l’auto-école passe impérativement par une visite physique de l’établissement : la première impression est d’autant plus importante que le candidat est amené à passer de nombreuses heures dans les locaux. Au delà de l’ambiance dégagée, il est recommandé de s’entretenir directement avec un formateur pour connaître les détails du fonctionnement et les tarifs de l’auto-école.


La qualité du service

Si la qualité du service n’est pas très facile à appréhender immédiatement, certaines questions peuvent contribuer à l’éclaircir :

  • Comment se passe la formation au code de la route ? Une structure de qualité délivre ses cours avec la présence d’un instructeur sur place et ne recourt pas uniquement aux tests sur DVD.
  • Est-ce que la formation peut être payée sous forme d’acomptes ? Il n’est pas rare que des auto-écoles fassent faillite, il serait alors regrettable d’avoir payé l’ensemble de la prestation à l’avance.
  • A quel rythme se fait l’apprentissage ? En deçà de 2 à 3 heures par semaine, le candidat risque d’avoir des difficultés à acquérir les automatismes de la conduite.
  • Combien de candidats sont présentés chaque mois aux examens ? Attention, ici, aux auto-écoles qui accueillent trop de candidats par rapport à leur taille : les délais entre les heures de conduite s’allongeront, tout comme ceux relatifs à la présentation à l’examen.
  • Quels sont les véhicules destinés à l’apprentissage ? Une occasion de voir leur état – gage de sérieux de l’auto-école. Une question d’autant plus importante, dans le cadre du permis moto, où le matériel joue un rôle encore plus important dans l’apprentissage.


L’ancienneté de l’établissement

L’ancienneté de l’établissement est définitivement un gage de sérieux car une structure qui ne forme pas correctement ses élèves, obtient de mauvais résultats, qui la conduisent invariablement à la faillite. L’appartenance à un réseau – comme CER ou ECF – est également un critère favorable, a priori.

A noter qu’en termes de fiabilité, les auto-écoles qui proposent le « permis à 1 € par jour » ont été agréées selon des critères très stricts et ont toutes signées une charte de bonne conduite. Sans compter la garantie financière automatiquement associée, qui permet le remboursement des sommes versées en cas de faillite.

Ne risquez pas un echec

Cliquez ici !